vietnam

La ville électrique de Hanoï

par
Mis à jour: 10/03/2017

Après notre petit périple dans le nord et la ville de Sapa, il était tant pour nous de découvrir la capitale du Viêt Nam, Hanoï. Nous étions un peu angoissés à l'idée de rester 5 jours dans cette ville de 7mio d'habitants (et presque autant de scooters). Cependant, nous avons découvert une ville fantastique et pleine de charme !

vietnam

Je vais penser à vous qui êtes en train de lire ceci, cette fois-ci, je ne vais pas raconter de manière linéaire notre séjour de 5 jours à Hanoï. D'une part parce que c'est trop long à écrire - ceux qui me connaisse savent que je ne suis pas un adepte des grandes phrases - mais aussi parce que ça serait trop "chiant" à lire. Je vais plutôt essayer de vous conter quelques éléments marquants de notre séjour, sans "fil rouge" particulier.

Un chien dans l'assiette

Nous voilà à Hanoï, fraîchement déposé par notre bus en provenance de Sapa. Comme de coutume au Viêt Nam, le bus ne s'arrête pas à l'endroit prévu lors de notre achat de ticket. Les chauffeurs de taxi nous accostent déjà pour nous transporter à notre auberge. Après avoir regardé sur l'application "Maps.me" (similaire à googlemap), nous décidons de marcher afin de découvrir brièvement les rues de la ville. Nous sommes tout de suite plongé dans l'ambiance, accompagné des bruits de klaxons, nous zigzaguons entre les motos parquées sur le trottoir, roulottes de nourriture, marchants ambulants et les quelques locaux à pieds. Les moments les plus funs lors de ce trajet furent certainement lorsqu'il a fallu traverser la chaussée... au beau milieu de centaines de deux-roues et quelques voitures... c'est vraiment excitant ! Lors de nos essais, nous avons constatés que lorsque vous décidez de traverser, il convient de garder un rythme régulier, mais de ne surtout pas s'arrêter. En effet, les conducteurs de deux-roues anticipent votre avancée, si vous vous arrêtez, vous prenez le risque d'être percutés... du coup, on a pris ça comme un jeu... un peu à la manière du "Dodgeball", en évitant !

Lors de notre découverte, dans une petite rue étroite, je remarque dans un étalage en vitrine, un animal destiné à être mangé. Déjà préparée, sans poil et cuite, la bête ressemblait à un cochon. En me retournant, je remarque que sa queue - droite et longue - ne ressemble pas à celle du porc. Je reviens sur mes pas et constate que la tête de l'animal est posée à côté du corps... et c'est celle d'un chien. Etonné, je demande à la dame derrière l'étalage si c'est bien un chien en mimant des aboiements... elle me répond avec un hochement positif de la tête en aboyant à son tour ! Nous avons rit tout les deux... Bizarrement, j'avais une certaine envie de goûter... cela ne me dégoûtait moins que je pensais... mais je me suis dit que nous aurions certainement l'occasion d'en goûter plus tard...

Info voyageur:
Bus Sapa - Hanoi: 200’000d p.pers, ~9CHF (gare routière)
Se frayer un chemin à Hanoï.Se frayer un chemin à Hanoï.

Old Quarter

Notre auberge, le "Hanoï city Backpacker" était situé dans le "Old Quarter". Il proposait des lits doubles en dortoir. La chambre, petite et quelque peu surpeuplée (6lits doubles) était correcte, malgré le peu d'intimité (pas de rideaux aux lits). Son attrait principal est le prix (11$ pour 2 pers.) et son emplacement, au coeur du "Old quarter". Celui est le centre historique de la cité marchande vieille de plus de 1'000 ans. Les rues portent encore le nom des marchandises qui y étaient vendues ou créés à l'époque, "Rue de la soie, rue du coton..." Bon, aujourd'hui, si les marchandises ont quelques peu changées, - on trouve des rues entièrement dédiées à la réparation et au tunning des deux roues, de la sellerie aux carrosseries "customisées" - d'autres rues sont toujours dédiées aux marchandises d'époques.

Pas étonnant que ce quartier soit devenu le rendez-vous touristique par excellence de Hanoï, se promener dans ces rues à quelque chose de "magique", on a l'impression que tout est possible ! Nous avons adoré nous y perdre, nous déplaçant en suivant une odeur, une couleur ou tout simplement en suivant le mouvement d'une foule... en y dégustant par ici ou là un met local assis autour d'une table en plastique.

Le soir, après un petit repas dans l'un des restaurants local, nous avions pris l'habitude d'aller boire une petite bière pression à 7'000d (~ 0.3CHF) sur une terrasse prisée par les locaux et touristes de passage, l'occasion d'échanger avec voyageurs et vietnamiens.

Info voyageurs:
Hanoi city backpacker (11$ pour 2 personnes en lit double en dortoir), très bien situé dans le old quarter.
Tu peux réserver ici
On peut presque tout faire dans la rue à Hanoï.On peut presque tout faire dans la rue à Hanoï.

Gastronomie & Food Tour

Notre estomac n'as jamais été aussi gâté qu'au Viêt Nam, qui plus est à Hanoï. Bien sûr, au niveau saveur, la Thaïlande reste le maitre en la matière, mais pour ce qui est de la nourriture saine, le Viêt Nam surpasse son voisin. En effet, nous avons testé nombre de plat locaux, et avons trouvé que les mets sont savoureux, légers, comportent une dose limitée de viande et suffisamment de légumes.

Lors de notre voyage, nous avions rencontré un couple de canadiens très sympathiques qui nous avaient recommandé un "food tour" dans Hanoï. Il n'y a rien de mieux que de découvrir une ville que de la découvrir par l'intermédiaire de son estomac, accompagné d'un guide. Du coup, nous avons réservé notre "food tour", directement à notre auberge (les prix sont similaires à ceux proposée par les compagnies elles-mêmes).

A 11h00, un matin, notre guide nous a emmené découvrir les mets locaux, en nous perdant dans les petites rues du "vieux quartier". Nous étions un peu anxieux et enthousiaste à l'idée de manger des choses qui peuvent paraître étranges chez nous. Cela ne fût pas le cas, notre guide nous a expliqué que les plats du genre "chien, crocodile, serpent" font certes, partie de leur gastronomie, mais que se sont des plats de fêtes ou réservés à une certaine élite (le crocodile étant très cher). Du coup, nous avons testé les mets de tous les jours dont:

  • La Pho: soupe de nouilles accompagnée de boeuf (bo) ou poulet (ga) que les vietnamiens mangent au petit déjeuné.
  • Le "Bun Cha": porc grillé dans accompagné de nouille de riz, épices et légumes marinés

Mais aussi, nous avons goûter aux sandwichs au oeufs, traditionnels "nems", différents desserts et encas. Pour finir cette jolie visite, nous avons évidemment conclu par un traditionnel café à l'oeuf, un café standard dans lequel est battu un jaune d'oeuf... étonnement très bon ! Nous avons vraiment apprécié cette visite, de plus, notre guide était très sympathique et souriant. Il venait d'achever ses études de phylosophie et travaillait dans la compagnie pour se faire des sous. Il était tellement sympa que nous avons échangé nos contacts. Nous sommes même devenus amis sur facebook... ahahah!

La fameuse soupe vietnamienne.La fameuse soupe vietnamienne.

Le Café, c'est la vie !

La réputation du café au Viêt Nam n'est plus à faire. Celui est parmi le meilleur du monde... et peu onéreux! Le pays est le deuxième producteur de café, après le Brésil. D'ailleurs, chaque jour, lors de nos déambulations, nous nous arrêtions dans un de ses nombreux cafés pour en déguster des "ice coffee". Ils ne sont pas difficiles à trouver, ils ont quasi-tous une enseigne comportant le mot "café", suivi d'un numéro (café 32, café 99 etc...).

Pour en goûter d'autres, nous nous sommes rendus dans une échoppe spécialisée dans la vente de café. Celle-ci proposait aussi le fameux créé à l'aide des "Civettes" (petit rongeur). Nous l'avons goûté, et en effet, il est extrêmement bon, difficile à croire que des grains de café fraîchement sorti de l'anus d'un rongeur puisse être aussi délicieux... et pourtant ! Nous en sommes restés à la dégustation pour celui-ci, nous ne pouvions nous résoudre à l'acheter. Il semblerait que ces rongeurs soit exploités et gavés pour la production de ce café, nous ne voulions pas encourager cette pratique. Nous nous somme contenté d'en acheter du local, presque aussi bon !

Musées

Cette ville comporte plusieurs musées intéressants. Pour ma part, j'avais très envie de voir celui des beaux-arts et celui de la guerre. Roxane, pas une fan absolue de musée, m'a suivie presque sans grincher, bon il a fallu faire un-deux arrêts "ice coffee" pour faire "passer la pilule". Franchement, si vous avez le temps, c'est vraiment un passage intéressant, ne serait-ce que pour appréhender l'histoire du pays à travers les yeux d'artistes (d'hier et d'aujourd'hui) et pour mieux comprendre les guerres d'Indochine du côté vietnamien. Moi j'ai aimé !

Au Revoir Vietnam

Après ce séjour de quelques jours à Hanoï, il est déjà tant pour nous de quitter ce magnifique pays... Avec quelques regrets. Si c'était à refaire, nous passerions en tout cas un mois au Viêt Nam, ne serait-ce pour découvrir plus en profondeur ses campagnes. Nous avons réellement aimé le pays. Ses paysages sont fabuleux, les gens très avenants et gentils (malgré l'insistance et le côté très business de certain) et la nourriture excellente.

Nous voilà déjà dans le transport pour l'aéroport, un peu nostalgique, profitant des dernières minutes à regarder par la fenêtre, afin de nourrir notre mémoire de future souvenirs...

La suite ?... files d'attente, check in, contrôles sécurité, embarquement, escales... Direction Cebu, aux philippines !

A nous le sable, la mer et le ciel bleu !

Les Clichés

Voir les photos

D'autres articles super cool !

Retour aux articles

Valpo (Valparaiso)

Après un voyage de 24 heures en bus depuis le désert, nous voilà dans la ville très colorée de Valparaiso. Cette ville, dangereusement délicieuse, mêle art de rue, poète de renom et activités diverses. Nous y avons pris le temps de nous ressourcer, avant de repartir dans le froid hivernal de la Patagonie.

La ville électrique de Hanoï

Après notre petit périple dans le nord et la ville de Sapa, il était tant pour nous de découvrir la capitale du Viêt Nam, Hanoï. Nous étions un peu angoissés à l'idée de rester 5 jours dans cette ville de 7mio d'habitants (et presque autant de scooters). Cependant, nous avons découvert une ville fantastique et pleine de charme !

Luang Prabang et le Mékong

Il nous a fallu deux jours de bateau pour rallier la ville de Luang Prabang. C'est sur le Mékong, en bateau, que notre aventure Laotienne a commencée.