chili

L'île perdue du pacifique

par
Mis à jour: 26/07/2017

Un décor fantastique s'est déroulé sous nos pieds, au milieu du pacifique, l'île de Pâques. Entre la découverte de paysages somptueux et la visite des vestiges laissés par les anciens, notre rêve de fouler ces terres, est devenu réalité.

chili

La tête à l'envers

Nous arriverons en début d'après-midi à Hanga Roa, le seul village de l'île, après plus de deux jours de trajet. Nous sommes épuisés, le décalage horaire se fait durement sentir. Jérôme, notre hôte, nous accueillis à l'aéroport avec un joli collier de fleurs, avant de nous emmener à l'auberge.

Notre chambre est bien plus spacieuse que ce à quoi on s'attendait, parfait ! Nous commencerons par une sieste pour recharger nos batteries, en s'effondrant dans notre lit. Celle-ci s'avéra plus longue que prévue, jusqu'au petit matin... Nous étions vraiment fatigués apparemment, oups !

L'accueil des chevaux sauvages sur l'île de Pâques! (ils ont léché toute la vitre!)L'accueil des chevaux sauvages sur l'île de Pâques! (ils ont léché toute la vitre!)

Visite de la côte nord-est

À bord de notre petite jeep - louée le jour même, nous entamons la visite et découvrons très vite la beauté de cette île. Nous commençons par longer la côte nord-est. Les couleurs du paysage changent suivant l'intensité de la lumière. La végétation passe du vert fluo au jaune foncé. L'eau de l'océan, elle, est composée d'un mélange de nuances de bleu renversantes !

Nous arriverons au site le plus connu de l'île de Pâques, l'Ahu Tonariki. "Ahu" est le nom donné à la structure de pierres sur lequel reposent les statues "Moai". Ici, tournant le dos à la mer, quinze Moai gigantesques dominent les lieux, tels des rois. C'est vraiment impressionnant, sans compter la beauté du paysage qui les entoure.

Nous poursuivrons notre route jusqu'à la plage d'Anakena et terminerons par la visite du site Puna Pau. Puna Pau est la carrière où étaient produit les coiffes des moai.

Paysages de la côte nord-est.Paysages de la côte nord-est.

L'île enchantée

C'est de nuit que nous entamerons une nouvelle journée, pour aller admirer le lever du soleil, à l'autre bout de l'île, au site "Ahu Tanariki".

La lumière, ce matin-là, fut juste terrible! Comme si l'île entière avait changé sa palette de couleurs. Nous avions l'impression d'être dans un pays enchanté! L'herbe était dorée et les quelques fleurs orangées s'illuminaient. Les chevaux ajoutaient une touche de magie à ce décor presque irréel! Un moment que nous n'oublierons sûrement pas!

Le site Le site "Ahu Tanariki" au lever du soleil. Ces moai peuvent atteindre des hauteurs allant de 2.50 à 9.00m et peser jusqu'à 80 tonnes!

Le Rano Raraku et ces sages

Remplis d'énergie par cette superbe matinée, nous partons en direction du fameux site "Ranu Raraku". Les Haumakas, habitants d'origine de cette île, venaient tailler les moai dans la roche de ce volcan. Les archéologues ont des théories sur l'histoire des moai, mais on ne sait toujours pas pourquoi les haumakas les ont fait.... Mystère...

Au pied "Ranu Raraku", plusieurs têtes de Moai sortent de terre. Il y règne une ambiance mystique. Nous passerons deux heures à nous y promener, sous les yeux de ces impressionnantes statues, parsemés ici et là, après la visite du cratère.

Le Rano Raraku vu de loin, lors d'une matinée enchanteresseLe Rano Raraku vu de loin, lors d'une matinée enchanteresse
Les sages du volcan Rano RarakuLes sages du volcan Rano Raraku
Le cratère du Rano RarakuLe cratère du Rano Raraku

Le volcan Mauna Tere Vaka

Après plusieurs haltes sur la côte, nous décidons de grimper le plus haut sommet de l'île. Le vent est très fort aujourd'hui, mais il ne nous arrêtera pas !!! Au départ de "l'Ahu Akivi", nous commençons notre ascension pour atteindre la cime de cet ancien volcan, le Mauna Tere Vaka. Le paysage est encore une fois renversant! Nous traverserons des champs d'herbe jaune, or où quelques arbres gouvernent les lieux.
Le vent est glacial et plus nous enchaînons les kilomètres plus il nous transperce. Heureusement, le soleil est avec nous, même si nous ne savons pas pour combien de temps, car quelques gros passages nuageux nous poursuivent...


Nous arrivons à 5070m d'altitude... Le manque d'oxygène se fait sentir et nos muscles sont épuisés après ces heures de marche extrême! ...Mais non! La réalité, c'est que nous avons atteint le sommet, après une heure de marche, à 507m d'altitude!

Au sommet, face au pacifique!Au sommet, face au pacifique!

La vue y est splendide! Au sommet, le soleil s'apprêtait à se coucher sur cette immense étendue d'eau, loin de tout. En face de nous, se situe l'Antarctique, à mille lieux d'ici. Seul le vent caressait vigoureusement notre peau, comme pour nous hurler:

"Vous êtes les seuls maîtres à bord de votre navire, profitez de votre vie ! ".

Derrière nous, de petites collines dorées étaient dispersées, ici et là, jusqu'au bout de la pointe nord de l'île. Nous les avons parcourues une à une, en courant comme des enfants!

Des collines parsemées jusqu'à l'infini!Des collines parsemées jusqu'à l'infini!

Un coin oublié

Le temps n'est pas terrible ce jour-là, mais ceci ne nous empêcha pas d'aller à l'autre bout de l'île, à la recherche d'un Ahu perdu... Par chance, c'est la seule zone de l'île de Pâques où le soleil est présent, aujourd'hui!

Cette partie de l'île, située au nord-est, semble être oubliée. Celle-ci abrite un ancien volcan, le "Mauna Pu'a Katiki". "Mona Lisa puait du Kiki?" Ouaip... Je dois dire que ce n'est pas la meilleure blague de Will.

Bref... Ici, nous rechercherons désespérément un sentier, censé existé, mais en vain... Nous escaladerons, alors, une barrière, en évitant de déranger les vaches et chevaux du coin, et suivrons les traces d'un tracteur...

Nous sommes, encore une fois, surpris par la beauté des lieux et des points de vue donnant sur la côte est! La terre est ocre, les herbes dorées et les falaises impressionnantes !

Sur les traces d'un coin oublié...Sur les traces d'un coin oublié...
La vue sur la côte nord est de l'île.La vue sur la côte nord est de l'île.

Nous marcherons plus de trois heures, avant d'arriver à la pointe de l'île, sans croiser personne... Nous nous demandions l'attrait de cette marche, étant donné que peu d'intérêts touristiques s'y trouvaient. Nous profitions simplement d'un bon bol d'air frais, de nature et de calme.

Nous nous faufilons dans la forêt, silencieux, pour ne pas effrayer les chevaux sauvages... Et après quelques pas, nous apercevons le bout de la falaise à travers les feuillages.. Le Ahu perdu est juste là, à quelques mètres! Oura!!!!

Mais bon, autant être franc et ne pas s'étaler sur le sujet... C'était de loin le Ahu le plus nul de l'île, mais on aura trop rigolé!

Perspective mystique

Suite à une courte pause, vers notre Ahu de compétition, nous poursuivons notre chemin et décidons de nous rendre au sommet du volcan, avant de rentrer.

La montée est difficile, car il faut se frayer un passage dans les herbes hautes, et ne pas trébucher sur une crotte de moai (cailloux)!

Au sommet, mis à part des cailloux, des arbres et une antenne, il n'y a rien... Mais, la vue y est juste terrible! Depuis là, il est possible de voir la "quasi" totalité de l'île, et, qui plus est, la plus belle! Nos yeux se perdent dans l'horizon. Même le cratère du "Rano Raraku" nous fait de l'œil! Au calme, sur un rocher, nous restons là, à admirer ce paysage mystérieux...

Une vue oubliée qui en vaut vraiment le coup d'oeil!Une vue oubliée qui en vaut vraiment le coup d'oeil!
Vue sur le Vue sur le "Mauna Pu'a Katiki", le plus vieux volcan de l'île.
Une vue presque irréel et mystique au sommet du Une vue presque irréel et mystique au sommet du "Mauna Pu'a Katiki".

Le rêve prend fin

Il est l'heure pour nous de partir à la découverte du Chili, pour clôturer cette histoire. Le froid, nous y attend. L'île de Pâques fut un rêve, un rêve finalement devenu réalité.

Checked !

  • Voir des Moai
  • admirer les chevaux sauvages
  • grimper des anciens volcans
  • visiter un pays imaginaire
  • courir comme Charles Ingalls
  • trouver un Ahu perdu

Les Clichés

Voir les photos

D'autres articles super cool !

Retour aux articles

La Patagonie

Quelques nuits dans une température glaciale, une dégustation de vins chilien & argentin inattendue, des rencontres "géniales" et... des paysages exceptionnels !

L'île perdue du pacifique

Un décor fantastique s'est déroulé sous nos pieds, au milieu du pacifique, l'île de Pâques. Entre la découverte de paysages somptueux et la visite des vestiges laissés par les anciens, notre rêve de fouler ces terres, est devenu réalité.

An Aussie adventure

Une petite parenthèse s'est greffée dans notre voyage. Nous avons passé un mois dans le sud du Queensland, à Stanthorpe. À l'origine, c'était pour y faire un site internet dédié à l'accueil d'enfants et adolescents orphelins. Mais il n'en fut rien... Ce fut un retour aux sources, au travail manuel, et - comme souvent en voyage - de rencontres sensationnelles.